L3 professionnelle A.T.U. à l'IGARUN

    Chargé d'études "Territoires" dans le secteur social

Parle nous de ton parcours d'études

J'ai fait un bac ES au lycée Pierre Mendès France à la Roche-sur-Yon.

Comme beaucoup de bacheliers je n'avais pas de projet professionnel très clair. Il était important pour moi de rester dans une filière généraliste, apportant un regard sur la société : j'ai choisi la sociologie à l'Université de Nantes. J'ai obtenu ma Licence (L3) de Sociologie, mention Développement social.

À ce moment là, la question s'est véritablement posée pour la suite de mes études,  prolonger ou m'orienter vers la vie professionnelle. J'ai opté pour la vie professionnelle, en refaisant une année de L3 mais une L3 professionnelle.

J'ai intégré la Licence pro A.T.U. (Aménagement du territoire et urbanisme, mention Développement local et maîtrise de projets) de l'Institut de Géographie et d'Aménagement de l'Université de Nantes. Cette formation me permettait d'appliquer mes acquis méthodologiques de sociologie, tout en me rapprochant d'un métier attrayant permettant de travailler sur le terrain et d'avoir de multiples contacts avec les élus, responsables associatifs ...

La Licence pro A.T.U. permettait ainsi une sorte de « réorientation » vers la géographie appliquée au développement territorial. En plus, cette licence a lieu sur le site de La Roche-sur-Yon où se trouve une importante antenne de l'Université de Nantes.

Quelle fonction occupes-tu aujourd'hui ?

Pour premier emploi, j'ai obtenu un poste d'assistant chargé des études territoriales dans une association faisant de la formation professionnelle aux métiers du social et du conseil aux communes. J'y ai travaillé pendant 9 mois.

Mon travail était de réaliser des diagnostics territoriaux sur des problématiques différentes (gérontologie, petite enfance/ enfance/jeunesse, santé...) par l'analyse des indicateurs socio-éco-démographiques, la réalisation des cartes, la conception et le traitement des enquêtes (personnes âgées, enquêtes de besoins à la population d'une échelle moyenne de 400 à 600 questionnaires retournés) ainsi que la réalisation des documents  de façon « pédagogique ». Je me suis beaucoup déplacé sur le terrain (avec les consultants), en appui technique et en connaissance du diagnostic et des enquêtes réalisées sur place, pour le contact avec les élus. Une autre grande partie de mon travail se fait au bureau.

En cette fin d'année 2010, j'ai obtenu un Contrat à Durée Indéterminée à l'ADMR de Vendée, fédération associative spécialisée dans le service d'aide à domicile.  Mes fonctions sont à l'échelle départementale d'assurer une veille du marché, d'accompagner au développement, de mettre en place des projets départementaux, de réaliser de la communication.

Quels sont les apports de la L3 pro A.T.U. dans ton métier ?


Les apports de la formation de la Licence pro A.T.U. de l'IGARUN dans mon métier sont multiples. Chaque module étudié dans la licence à son importance.

- L'enseignement universitaire permet d'avoir un socle de connaissances  important (notamment dans l'aménagement du territoire et son histoire) qui permet de comprendre mieux les enjeux pour les territoires (en plus de la connaissance du jeu politique local).

- Les cours de méthodologie de projet et de diagnostic sont essentiels (car étant mon cœur de métier dans mon premier emploi) et sont utilisés chaque jour dans de multiples domaines y compris pour la gestion de son propre travail.

- La cartographie a son importance : avoir des notions de base en cartographie est un plus pour décrocher un emploi.

- Enfin le module de communication de la licence pro A.T.U. est essentiel car il permet de se confronter à la réalité de ce qu'est une communication professionnelle avec ou sans support (avec des élus, lors d'un conseil, dans une assemblée, ...).