Diplômé en DEA de Géographie (M2 recherche), à l'IGARUN (promotion 2005)

Chargé d'étude dans le secteur privé
 

Quelle a été ta formation ?

De formation littéraire (Bac L), j'ai entrepris une formation de géographie par intérêt personnel, sans me poser la question des débouchés a priori.

Mon cursus a été une formation classique de géographe à l'Institut de Géographie et d'Aménagement Régional de l'Université de Nantes : DEUG (L1 et L2) et Licence (L3) de Géographie option urbanisme et aménagement du territoire, puis Maîtrise de Géographie (M1) ayant pour thématique « La mise en valeur  patrimonial des paysages au travers de l'histoire commune  franco-canadienne ». Cette Maîtrise m'a conduit vers un DEA (M2 recherche) de Géographie prolongeant et approfondissant cette thématique.

Ayant tout d'abord voulu continuer vers un Doctorat en faisant une thèse, j'ai finalement décidé de stopper mes études et de me placer sur le marché du travail fin 2005. Après  plusieurs mois de recherche d'emploi et une formation à l'ISFCT  (formation pour les concours des cadres de la fonction publique territoriale), j'ai suivi une courte formation à l'ANPE destinée à m'insérer dans un réseau professionnel correspondant à mon domaine d'études. Grâce à cela j'ai trouvé un emploi.


Parle nous de ton métier actuel ?

Je suis aujourd'hui chargé d'études dans un bureau d'études du secteur privé (le Compas-tis), spécialisé dans l'analyse des données sociales et l'aide à la décision aux collectivités territoriales pour tout ce qui concerne la mise en œuvre des politiques d'action sociale.

Mon travail utilise essentiellement le support informatique, avec une utilisation importante du logiciel Access pour tout ce qui concerne le traitement statistique de l'information économique et sociale (gestion de bases de données collectées auprès de nombreux partenaires institutionnels de type Conseils Généraux, Caisse d'Allocations Familiales, Mission Locale...). L'utilisation de SIG fait aussi partie de mes tâches quotidiennes puisque nos portraits territoriaux s'accompagnent  d'un grand nombre de représentations cartographiques.