responsable du pôle communication/marketing de l'office de tourisme du Vignoble de Nantes

Reprise d'étude et formation continue "DU Développement local et maîtrise de projet" (promotion 2003-2004)


Comment es-tu venu en géographie à l'Université de Nantes ?

J'ai eu une autre vie avant la géographie ! J'ai fait un Bac A1 (Littéraire + Mathématiques). J'ai poursuivi par une formation en espagnol. Je suis devenu professeur des écoles spécialiste en FLE, c'est-à-dire en Français Langue Étrangère, pour apprendre le français à des enfants ou adultes étrangers. J'ai ainsi été pendant plusieurs années enseignant soit dans le privé sous contrat, soit dans le public, aussi bien en France qu'à l'étranger.

En 1999-2000, j'avais eu une expérience en tant que développeur en République Centrafricaine, ça m'a donné envie de me réorienter professionnellement. Ensuite, dans un projet de couple de quitter la région parisienne, notre choix s'était porté sur Nantes. C'est comme ça qu'en 2003, j'ai repris mes études par la formation continue en "Diplôme universitaire (DU) Développement local et maîtrise de projet" organisée en partenariat par l'IGARUN (Institut de Géographie et d'Aménagement de l'Université de Nantes) et le CFP (Centre de Formation Professionnelle) de La Charmelière à Carquefou. D'ailleurs, ce DU a évolué et s'est maintenant une Licence professionnelle actuellement, c'est la L3pro ATU qui est proposée par l'IGARUN sur le site universitaire de la Roche-sur-Yon.

Avant de commencer cette formation, je n'avais pas d'idée précise si ce n'est que je voulais participer au développement local du territoire où j'allais vivre.

Comment s'est passée ta reprise d'étude ?

Nous avions des cours pour moitié à la MFR de Carquefou et pour moitié à l'université, ce qui faisait un bon équilibre. Nous étions un groupe d'adultes ayant déjà eu des expériences professionnelles très diverses, donc on ne se sent pas vraiment étudiant. J'avais déjà été à la fac après mon BAC pendant mes études en langue, je connaissais bien le milieu universitaire, donc ça s'est bien passé.

Quel a été ensuite ton parcours professionnel ?

Dès la fin de la formation, avec 4 étudiants de ma promo, nous savions que la recherche d'emploi allait être difficile. Nous avons donc créé une association en développement local et organisation d'événementiels pour les collectivités. Nous participions ainsi à plusieurs colloques autant dans la région que plus loin, ce qui nous permettait de garder un pied à l'étrier et de parfaire nos connaissances. Nous démarchions les collectivités pour leur proposer nos services. Ainsi le syndicat mixte du Pays du Vignoble Nantais nous a fait travailler sur l'organisation d'une journée colloque pour les 25 ans de la structure. Cette expérience m'a permis de me faire connaître et d'enchaîner avec un remplacement pour un congé maternité en développeur économique dans une des 4 communautés de communes du vignoble nantais. C'est ainsi que je suis resté 7 ans dans la collectivité qui m'avait proposé de créer le service développement touristique suite au remplacement.

Quelle fonction occupes-tu aujourd'hui ?

En 2012, l'ensemble des structures touristiques du Vignoble nantais se sont regroupées en un seul office de tourisme. C'est ainsi qu'après 7 ans de développeur, je suis depuis 2012 responsable du pôle communication/marketing de l'office de tourisme du Vignoble de Nantes. Mon rôle est d'organiser avec 2 autres personnes la communication et la promotion des offres touristique du vignoble nantais, et ce à travers plusieurs supports : salons, documents papier, internet (dont les réseaux sociaux)... Je suis aussi en charge de l'animation du réseau des professionnels du tourisme et des accueils presse.

L'atout de ton métier ?

L'atout de ce métier est d'être en relation avec les professionnels et de mettre en valeur leurs offres pour répondre aux attentes de la clientèle. Ce qui aussi très intéressant c'est la partie relations avec la presse nationale et internationale que l'on reçoit pour faire découvrir le vignoble.

Ce métier n'est pas en lien direct avec l'aménagement du territoire. Toutefois, c'est justement cette base qui m'a permis d'être développeur touristique et aujourd'hui de travailler dans un domaine différent. La formation est une base qui ouvre des portes et permet ensuite d'avoir les outils pour d'adapter aux propositions qui nous sont présentées.