Parle nous de ton parcours d'études

* Après l’obtention d’un bac S, j’ai intégré une licence de géographie option aménagement du territoire à l’Université François Rabelais de Tours. Cela m’a permis d’acquérir une base de connaissances sur la géographie sociale, physique, et la cartographie.

Après ma licence, une seule évidence : travailler en lien avec les milieux et activités maritimes et littoraux. J’ai donc fait le choix de m’orienter vers le Master 1 Géographie et Aménagement des Territoires, parcours Mer et Littoral à l’Institut de Géographie et d’Aménagement Régional de l’Université de Nantes. Cette année d’études a permis de consolider mon choix d’orientation, et j’ai alors intégré le Master 2 Géographie et Aménagement des Espaces Maritimes me permettant d’avoir aujourd’hui une approche globale des zones côtières.

J’ai réalisé mon stage de fin d’études au sein du Conseil Régional de Bretagne sur la Gestion Intégrée des Zones Côtières - bilan et perspectives, durant lequel j’ai réalisé une grille d’évaluation afin de réaliser des entretiens individuels auprès des 14 chargés de mission GIZC.

Quelle fonction occupes-tu aujourd'hui ?

Je suis animatrice du programme de Développement Local mené par les Acteurs Locaux du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (DLAL FEAMP) au sein de la Communauté d’Agglomération Fécamp Caux Littoral. Mon rôle en tant qu’animatrice de ce programme est de :

  • Sensibiliser les porteurs de projets potentiels
  • Accompagner les porteurs de projets (collectivités, associations, entreprises) dans le montage de leur projet (rédaction des fiches projets, demande d’aide, demande de paiement)
  • Animer le Groupe d’Action Local Pêche et Aquaculture (GALPA) et son Comité de sélection, organe de gouvernance qui a pour objectif d’émettre un avis favorable ou non pour le subventionnement des projets
  • Assurer le suivi et la gestion de la maquette financière et l’évaluation du programme
  • Élaborer des supports de communication pour permettre la visibilité du programme sur le territoire

Qu'est-ce qui te plaît dans ce métier ?

Ce qui me plait dans ce métier est la diversité des activités et des échanges avec les acteurs de la filière pêche et aquaculture du territoire, et la richesse qu’ils peuvent m’apporter. Je travaille au quotidien en lien avec des élus, collectivités, organismes de formation, associations, entreprises, dans l’objectif de développer la filière pêche et aquaculture sur le territoire.

Un réseau national DLAL FEAMP a été mis en place. Il permet d’échanger avec l’ensemble des animateurs des 23 GALPA français, de nous enrichir mutuellement de connaissances et de découvrir les projets développés en France ainsi qu’en Europe.

Mais, au final, au quotidien, le plus important et le plus plaisant dans mon métier, est de voir se concrétiser les projets qu’on a aidés à monter et, surtout, la joie des porteurs de projets !