Diplômé en MST Aménagement à l'IGARUN (promotion 2005)

Directeur du service Transports dans un Conseil général

Quelles études as-tu faites ?

J'ai passé un Bac Sciences Économiques et Sociales, dans les Pyrénées Atlantiques. J'ai ensuite poursuivi en Géographie à l'Université de Pau. J'ai obtenu une Licence (L3) de Géographie, mention Environnement, option Cartographie.

Pourquoi es-tu venu à l'IGARUN à Nantes ?

Je suis ensuite venu, deux années, à l'Institut de Géographie et d'Aménagement Régional de l'Université de Nantes, car il y avait une MST Aménagement qui m'attirait (Une MST était l'équivalent d'un Master pro 1e et 2e année actuel, mais sur les niveaux L3-M1).

Du fait de la mise en place du LMD (Licence-Master-Doctorat) en 2005, j'ai souhaité obtenir de suite, un niveau M2 (Bac+5). Je me suis donc inscrit en M2 pro « Ingénierie des services urbains en réseau » à l'IEP de Rennes.

Comment s'est passée ton intégration sur le marché du travail ?

J'avais fait 3 stages dans le cadre de ma MST et mon M2 pro, tous dans le champ des transports et de la mobilité. En mars 2007, j'ai obtenu un premier emploi au poste de chef du service des transports au Conseil général de l'Eure, à Évreux. En septembre 2009, je suis devenu directeur des transports, au Conseil général de Seine-Maritime, à Rouen.

Décris-nous ton métier actuel ?

Je suis responsable de toutes les questions liées au transport dans le département de la Seine-Maritime. Je coordonne une équipe de 27 personnes, avec l'appui de 2 chefs de service.  Mes missions sont multiples :
 - Organiser et gérer les transports scolaires de 45 000 élèves ainsi que les dessertes des 38 lignes régulières qui maillent quotidiennement le département.
- Mettre en œuvre la politique départementale des transports : Développer le covoiturage ; Promouvoir les Plans de Déplacement d'Établissement ;   Optimiser le transport à la demande ; Développer un système d'information ainsi qu'une billetterie, mutualisés entre les différents partenaires des transports de Haute-Normandie.
- Sécurité et accessibilité des points d'arrêt, tarifications, prospectives diverses, etc.
- Gérer un budget annuel de 52 millions d'€ ; Organiser la commande publique et la rédaction des contrats, etc.